Pour une écologie autonome et responsable !

Publié le 3 Avril 2015

J'ai signée la motion "aller de l'avant, pour une écologie forte, autonome et responsable" Europe Ecologie Les Verts - extrait

L’écologie propose une vision subversive du monde en ce qu’elle remet en cause le productivisme et le dogme de la croissance. Là où nous sommes en responsabilité, c’est parce que nous avons su convaincre les citoyens de voter pour nous. Notre préoccupation doit être d’expliquer notre programme, de lever les réticences, de faire naître l’espoir d’une nouvelle société. Nous devons donc arrêter de nourrir le débat politicien d’un possible retour au gouvernement qui donne l’impression d’un parti divisé et uniquement intéressé par les postes. Ce sont nos propositions, notre programme, nos actions que nous devons valoriser. Des centaines de militantes et militants écolos se sont attelés à défendre notre projet dans plus de la moitié des 2054 cantons lors des élections départementales et, dans quelques mois, d’autres le feront lors des régionales.

 

Pour une écologie autonome et responsable !

Les écologistes ne peuvent en effet se contenter d’être spectateurs face aux urgences environnementales et sociales. Notre volonté est de pouvoir incarner par des actes nos propositions. Les écologistes ont fait depuis longtemps le choix de participer à des exécutifs, conscients qu’on ne pouvait se contenter d’attendre que le monde change de lui-même. Il serait lâche de faire porter par les militant-es du quotidien que sont les entrepreneurs solidaires, les associatifs, les artistes, les conso-acteurs, les zadistes… toute la responsabilité de transformer notre société sans aucun relais politique. Notre rôle est d’être le porte-voix de l’écologie dans les institutions et de travailler aux compromis portant en eux les germes de la transition écologique. Ce travail, nous le faisons là où nous sommes élu-es, avec le souci constant de ne jamais nous trahir. Ainsi, notre participation au pouvoir est toujours fondée sur une vision politique commune, un projet partagé. Les renoncements du gouvernement ont brisé notre projet commun. Parce que nous sommes convaincus qu’une toute autre politique est nécessaire, nous refusons le rôle de caution qui reviendrait à être des spectateurs de l’intérieur sans réels moyens d’agir. Le renouveau de l’écologie, sa crédibilité et la nécessaire défense de notre projet impliquent de poser dès aujourd’hui les jalons d’une société durable.

C’est lorsqu’elle est rassemblée et fière de ses idées que l’écologie gagne. Notre devoir est de faire cesser les fausses querelles et d’arrêter de poursuivre des chimères au sein d’un gouvernement qui néglige l’urgence environnementale et alimente le malaise social. Sans réorientation structurante de la politique gouvernementale, toute participation au gouvernement serait vaine. Au contraire nous devons nous unir dans les mois à venir autour de ce qui nous rassemble : mettre l’écologie au cœur de la vie des citoyennes et des citoyens.

Rédigé par myriamcau.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article