A Roubaix, le Développement Durable dédaigné ...

Publié le 31 Mars 2017

Roubaix a décidé de ne pas produire de rapport annuel de développement durable ou plutôt de ne présenter qu'un bilan de son programme zéro déchet, qui passe ainsi du statut d'opération communicante à celle de cache-misère. La Ville de Roubaix considère que la Loi est à géométrie variable, et de façon assez démagogique se défausse en disant qu'il vaut mieux agir que produire des rapports ... C'est ce qu'il ressort du conseil municipal du 31 mars.

L’obligation de rédiger un rapport annuel sur le développement durable pour les collectivités de plus de 50 000 habitants est entrée en vigueur en 2012, et fait partie d’un corpus de dispositions votées dans la lignée du Grenelle de l'environnement.

Donc cette disposition devrait être être remplie depuis 4 ans à Roubaix. Ce n’est pas une nouvelle tâche, mais une tâche récurrente censée éclairer le Conseil et les Citoyens avant le vote du Budget ;

La loi précise qu’il s’agit d’un rapport de la collectivité sur sa situation en matière de développement durable, avec 2 parties attendues

  • Une partie doit porter sur le bilan des actions conduites au titre de la gestion du patrimoine, du fonctionnement et des activités internes de la collectivité

C’est l’équivalent de la RSE dans les entreprises, une démarche de bonne gestion, de responsabilité sociétale et environnementale ...

  • L’autre relatives aux politiques publiques avec un s, et aux orientations avec un s mises en oeuvre par la ville sur son territoire

Ces bilans doivent comporter, en outre, une analyse des modes d'élaboration, de mise en œuvre et d'évaluation des actions, politiques publiques et programmes menés par la collectivité, analyse qui peut être élaborée à partir du « cadre de référence pour les projets territoriaux de développement durable et agendas 21 locaux ». Agenda 21 qui existait auparavant à Roubaix et qui a disparu depuis la nouvelle majorité.

La Loi n’est pas respectée à Roubaix, puisque ces bilans ne sont pas produits.

  • Rien sur la situation de la commune en matière de développement durable, rien sur sa gestion interne : économies d’énergie, alimentation dans les cantines, santé-environnement, marchés publics...
  • Rien sur les politiques publiques de trame verte et de biodiversité, de déplacement urbain, de sensibilisation à l’environnement, de lutte contre la précarité énergétique ...
  • Rien sur les pratiques de bonne gouvernance

Nous avons à la place le bilan d’une seule opération : le zéro déchet. Il ne s'agit pas de dénigrer cette opération, nous la soutenons, de nombreux écologistes partout en France et dans le monde sont engagés dans cette démarche.

Mais à force de ne communiquer en matière d’environnement et de développement durable, qu’à travers le zéro déchet, cela finit par être une sorte de marronnier local, mais certainement pas une excuse pour cacher le dédain de la politique municipale sur ce qui fonde le développement durable, ses finalités et ses principes, qui doit utiliser le cadre de référence des agenda21 locaux.

Vous pouvez déclarer que vous préférez agir que produire des rapports, votre système de défense ne convainct pas. Le rapport sur l’égalité Homme Femme produit ce jour montre l'exemple de ce qui peut être fait d’utile, tout sauf une contrainte administrative, un guide pour agir et un respect dans le porté à connaissance pour les citoyens.

En matière de Loi, on ne choisit pas celles qu’on décide d’appliquer et celles que l’on met de côté, vous devez être le garant du respect de la Loi en ce qui concerne les affaires municipales.

A l’heure où le réchauffement climatique a atteint la zone de danger, où la famine en afrique liée à la sécheresse tue et où les réfugiés climatiques se comptent par milliers, où Donald Trump remet en cause l’accord de Paris, ainsi que Poutine, où nous n’avons jamais autant respiré d’air pollué sur l'agglomération lilloise, je trouve dommage que cet exercice ait été pris à la légère et considéré avec dédain.

Nous vous demandons Mr Le Maire de produire véritablement ce rapport, d’y mettre de l’engagement et de le considérer comme un outil de pilotage de l’action municipale comme tant d’autres grandes villes de France de Droite et de Gauche le font. Peut-être serait il sage de renforcer le service du développement durable, qui est surtout le service du zéro déchet, pour avoir des moyens qui le permettent.

Nous voterons contre ce qui n’est pas un rapport annuel de développement durable, il conviendrait même de saisir le préfet à ce sujet.

Rédigé par myriamcau.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article