Contre le marketting mensonger, pour de vrais liens de proximité entre producteurs et consommateurs

Publié le 4 Mars 2012

deboulonnage-avelin.jpgLe greenwashing sévit dans la grande distribution qui cherche des relais de croissance et teste de nouveaux créneaux. Sur la métropole Lilloise, après la pseudo "ferme du Sart", c'est à Avelin que veut s'implanter un complexe de vente basé sur l'image terroir et relation de proximité avec les producteurs. Ce n'est pas ce qu'attendent les paysans, qui souhaiteraient vivre plus directement de leur travail et en récupérer la valeur ajoutée pour des salaires décents. Ce n'est pas non plus ce qu'attendent les consommateurs qui ne veulent pas être pris pour des benêts... Voici le communiqué de la confédération paysanne suite à l'action symbolique de déboulonnnage mené ce samedi 3 mars.

 

 UN DÉBOULONNAGE BIEN MÉRITÉ

 

Près de 150 personnes se sont réunies à Avelin, à l'appel de la Confédération paysanne, ce samedi 3 mars vers 10h30 pour dénoncer l'usage abusif du mot ferme par cette enseigne du groupe Mulliez récemment installée sur Avelin (après Villeneuve d'Ascq et la "ferme" du Sart).

Le syndicat paysan a par ailleurs présenté le courrier (ci-joint) posté ce jour à la DGCCRF ("répression des fraudes") pour demander à cette autorité administrative de protéger les consommateurs d'une manipulation malhonnête et mettre un terme à la concurrence déloyale de cette enseigne vis à vis des nombreux paysans qui vendent à la ferme dans la Pévèle. Dans les prochains jours, la Confédération paysanne entamera une procédure juridique devant les tribunaux.

Une inspection citoyenne des rayons de cette grande surface a permis de constater une fois de plus les dérives et mensonges déjà décriés par la Confédération paysanne. Alors que cette enseigne se réclame de "l'agriculture de proximité", on y trouve du céleri d'Italie, du beurre pasteurisé industriel, des ravioles italiennes, des clémentines d'Israël, du pain cuit sur place à partir de pâte surgelée, etc.

Des citoyens de Sainghin en Mélantois qui refusent de voir disparaître le commerce local et refusent donc l'implantation annoncée de la "ferme" des Tilleuls étaient présents. Ils ont annoncé avoir rassemblé pour le moment plus de 600 signatures dans le cadre d'une pétition contre ce projet commercial destructeur. Nous les épaulerons dans leur mobilisation même si nous avons constaté personnellement que leur maire refuse pour le moment très vigoureusement de les entendre. Antoine JEAN

 Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais / 40, avenue Roger Salengro / 62223 Saint Laurent Blangy/ Tel/Fax : 03.21.24.31.53 

Rédigé par myriamcau.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article