Etre à la hauteur des enjeux, un nouveau Président du Conseil de Surveillance à l'hôpital de Roubaix

Publié le 25 Avril 2014

Après des années d'investissement sans faille auprès du Centre Hospitalier de Roubaix René Vandierendonck cède la place au nouveau Maire de Roubaix Guillaume Delbar. Dès cette semaine, une délégation syndicale avait tenu à rencontrer le Maire tant la situation sociale reste tendue. Il m'a semblé important de marquer la nature des enjeux qui attendent la municipalité, qui certe n'a que des pouvoirs limités, mais porte une vraie responsabilité par sa capacité de médiation entre les parties prenantes, de lobbying auprès des tutelles, de renforcement au service d'une politique de santé à Roubaix. Les écologistes sont extrêmement soucieux et vigilants des enjeux de santé et du rôle déterminant du CHRx, en effet ...

Le Conseil Municipal de Roubaix nouvellement installé s'est réuni le 17 avril, parmi les diverses nominations à l'ordre du jour, figurait celles concernant le Conseil de Surveillance de l'Hôpital de Roubaix.

L’hôpital de Roubaix est le cœur battant de la ville de Roubaix, avec plus de 3000 salariés et si on le compare aux entreprises privées, c’est la 22èmeentreprise régionale (elle se situe entre Intermarché et le Groupe Roquette). Une nouvelle fois les personnels de l’hôpital de Roubaix se rappellent à notre bon souvenir et Mr le Maire vous les avez rencontré, c’est une bonne chose, vous avez aussi rencontré Mme Paul la Directrice, c’était indispensable.

 

Je souhaite revenir sur la situation extrêmement réactive et sensible de cet établissement, nous sommes dans un système de financement de l’hôpital public par la tarification à l’acte qui l’étrangle, d’autant plus qu’il est en concurrence avec un secteur privé qui n’a pas les mêmes tensions et exigences de service public.

 

L’ultra réactivité des syndicats s’explique par un personnel qui dans bien des cas est en souffrance, il ne s’agit pas seulement de fatigue physique mais aussi du sens que ces personnes trouvent à exercer leurs missions. Au service de la santé des malades, elles se retrouvent trop souvent prises dans des logiques comptables et sans grande maîtrise des évolutions d’organisation qui leur sont imposées.

 

Cela fait des années que l’optimisation de l’hôpital est en chantier. Nous avons eu les pires difficultés à obtenir la nouvelle maternité, équipement indispensable tant l’ancienne est obsolète.

 

Mr Vandierendonck a mis beaucoup d’énergie et d’implication en faveur de l’hôpital de Roubaix. Mr Le Maire, vous êtes nouveau, aux innocents les mains pleines, mettez aussi toute votre énergie à rechercher l’établissement d’un climat de confiance au sein de l’hôpital, Mme Paul la Directrice a ses contraintes, son patron c’est l’ARS, mais la qualité du dialogue avec le personnel est loin d’être bonne et les syndicats ont eu réelle expertise qu’il faut écouter...

 

Mettez aussi votre énergie dans la qualité des arbitrages que peut rendre l’ARS en faveur de notre territoire de santé. Plus qu’ailleurs notre population se soigne peu et mal, et l’hôpital reste trop souvent un recours faute d’avoir engagé à temps un parcours de soin. Notre territoire nécessite une politique de santé, de mobilisation des acteurs, sociaux, sanitaires, de la prévention et de tous les acteurs de la médecine de ville.

 

Nous attendrons avec beaucoup d’attention la position que vous adopterez par rapport aux enjeux de santé, nous sommes là au cœur d’un défi tout particulier dans une ville qui compte tant de personnes précaires et en difficulté. Chacun aura je pense entendu parler de des situations de détresse sociale, économiques et sanitaires à laquelle sont confrontés certains médecins généralistes en Ville. Je pense au Dr Lamarre et à tous ses confrères qui honorent le serment d’Hypoccrate. La Ville peut être animatrice d’une mobilisation de tous les acteurs en faveur de la santé.

 

Puisse votre nouvelle responsabilité inspirer une politique à la hauteur de ces enjeux.

Rédigé par myriamcau.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article