Pourquoi il est urgent de passer à l'après-Sarkozy...

Publié le 3 Mai 2012

IMG_1907-copie-2.JPGDimanche 6 mai nous, Français, élirons notre Président de la République. Il n'y aura pas de riches, pas de pauvres, pas d'instruits, pas d'ignorants, ce n'est pas le suffrage censitaire qui nous attend mais le suffrage universel, une voix vaut une voix, et nous pouvons chacun faire entendre la notre. Un instant d'égalité dans une société d'inégalités...

 

un instant qui a ses limites tant seront nombreux ceux qui indifférents, désabusés, ou de guerre lasse n'iront pas voter. Qu'importe, notre droit est là nous avons rendez-vous avec la démocratie. Ne perdons à aucun instant la mémoire des combats pour atteindre ce fragile équilibre qu'est une société démocratique...

 

Dimanche 6 mai, j'ai plein d'espoir... Nous sommes encore le jour d'avant, tous les espoirs sont encore permis. Je les classe en 3 catégories : l'espoir que Nicolas Sarkozy s'en aille, l'espoir que François Hollande soit élu et soit un bon Président pour la France, l'espoir que la crise systémique écologique avec son cortège d'impacts sociaux soit prise vraiment au sérieux....

 

Je souhaite le départ de Nicolas Sarkozy

- parce qu'il a abîmé l'histoire et le visage de la France en édifiant son funeste Ministère de l'immigration et de l'identité nationale

- parce qu'il a été complaisant avec les dictateurs Kadhafi, Ben Ali, etc... et pire parce qu'il a été complaisant parfois pour obtenir des Contrats, on appelle cela préserver les intérêts de la France

- parce qu'il montré le visage de la condescendance à l'égard de nombreuses nations et prononcé le discours de Dakar,

- parce qu'il a légitimé les thèses xénophobes du Front National en reliant sans cesse immigration, islam, insécurité, et profiteurs du système de protection sociale

- parce qu'il réduit des êtres humains démunis au rang de statistiques à atteindre autorisant que l'on pourchasse les clandestins avec des formes inhumaines : gazage lacrimo  des maigres couvertures, démolitions des abris de fortune, parce qu'il criminalise des citoyens "hommes et femmes de bonne volonté" qui leur viennent en aide...

- parce qu'il a stigmatisé les Roms, jetant l'opprobe sur eux, à nouveau mis au ban de l'histoire européenne, et au-delà sur les gens du voyage

- parce qu'il a jeté la suspicion sur tous ceux qui se débattent dans le chômage ou la précarité, comme autant de profiteurs du système, de paresseux, parfois de fraudeurs tout en diminuant les moyens des services publics censés les accompagner à reprendre pieds

- parce qu'il a supprimé des milliers de postes d'enseignants et la formation pédagogique des enseignants,

- parce qu'il a rompu avec l'idée du progrès éducatif et de l'égalité des chances en abaissant par le manque de moyen l'accès précoce en maternelle (moins de 10% aujoud'hui sont scolarisés avant 3 ans)

- parce qu'il a découragé de nombreux soignants dans de très nombreux hôpitaux qui travaillent aujourd'hui à la productivité comme à l'usine, on appelle cela la tarification à l'acte  

- parce que, bien qu'étant Président, il a voulu nettoyer au Karcher la cité et dit a à un simple gars "casse toi pauv'con"

- parce qu'il a fait parfois semblant de discutter avec les syndicats mais n'a jamais négocié avec eux, et que des milllions de personnes dans les rues pour la retraite n'ont pas valu un dialogue ou une vraie co-construction d'un avenir équitable des retraites

- parce qu'aujourd'hui une femme, à la carrière souvent entrecoupé, qui a cru bien faire d'élever un temps ses enfants, n'arrivera jamais à avoir une retraite à taux plein avant 67 ans, et que sa retraite sera minable

- parce qu'en fait il a tapé sur les petits et a protégé les grands 

- parce qu'il a placé et nommé partout ses amis dans les postes clés de la république, de la justice et de certaines entreprises

- parce qu'il a déconsidéré les territoires et les élus locaux, recentralisant de plus en plus les pouvoirs au niveau d'un état jacobin, allant à rebours du sens de l'histoire...

- parce qu'il a défavorisé la Région Nord Pas-de-calais, région industrieuse, courageuse et en grande difficulté sociales, des investissements d'avenir,des projets universitaires et de recherche nous n'avons eu que les miettes

- parce qu'il est aveuglé par le lobby nucléaire et manque de courage pour affronter la réalité des centrales nucléaires, il est dans le déni des dangers et des conséquences, dans l'absence de vision du coût excessif du nucléaire au regard de ses avantages

- parce qu'il veut inscrire une règle d'or d'équilibre budgétaire alors que c'est lui qui a creusé le déficit et dépassé les termes des traités européens qui avaient fixé la barre à 3%, parce que donc il fait le contraire de ce qu'il prétend faire

- parce qu'il a gaspillé nos marges de manoeuvre par exemple en baissant la TVA dans la restauration

- parce qu'il massagré la filière solaire en faisant du go and stop, au lieu de réagencer cette industrie d'espoir et de progrès

- parce qu'insidieusement il démonte bout par bout notre système de protection sociale et ce qui fonde le contrat social dans notre pays

- parce ce que l'on se demande par quel cynisme il a pu ainsi oublier d'où il venait, lui le fils d'immigré Hongrois, de "sang mêlé" pour avoir ainsi préparé les semailles pour le Front National

 

Parce qu'il devait bâtir des solutions, tracer des voies, unir et mobiliser des énergies au lieu d'opposer, renforcer les solidarités et le service public, diminuer les peurs et non les cultiver, parce qu'ils devaient considérer les Français et qu'il a fait d'une partie de ceux ci des Français de seconde zone....

  Parce que je ne lui fais pas confiance, avec lui je ne vois pas de progrès possible ou de mesure de justice.

 

Je souhaite l'élection de François Hollande et qu'il soit un bon Président pour la France

- parce qu'il met au coeur de son projet la jeunesse

- parce qu'il met au coeur de son projet la justice sociale

- parce qu'il est capable de rendre à ce pays la fierté des valeurs humanistes qui l'ont fondé et porté

- parce qu'il nous propose des perspective d'espoir, certes partielles, mais au moins clairement affichées : la recréation des postes d'enseignants et de soutiens édicatifs supprimés, la revalorisation de l'école maternelle et primaire, le maintien du collège unique

- le contrat de génération, certes à moduler, mais qui lie dans une même ambition d'emploi les talents des jeunes avec ceux des seniors

- parce qu'il semble sincèrement vouloir rebâtir un Etat impartial, avec une justice vraiment indépendante,

- parce qu'il a annoncé un progrès, certes timide, contre le cumul des mandats et en faveur de la proportionnelle

- parce qu'il fermera Fessenheim - la plus vieille centrale nucléaire, très couteuse, assise sur une faille sismique-, ce qui est très peu au regard des enjeux Français du nucléaire, mais représente une portée symbolique de la réversibilité du 100% nucléaire énorme

- parce qu'il est prêt à poursuivre la décentralisation et qu'il considère les territoires et leurs élus

- parce qu'il ose dire qu'une autre europe est possible et que le dogme du sacrifice des peuples et du bénéfice des banques n'est pas la seule voie pour se construire un avenir

 

Je souhaite que la crise écologique soit prise au sérieux.

Si la candidate EELV Eva Joly n'a pas su véritablement faire entendre cet enjeu dans la campagne, nous y avons une responsabilité collective. Elle avait la ténacité et le courage, mais pas l'énergie de la conviction assise sur une réelle connaissance des enjeux écologiques. Son parcours de juge l'a rendu plus percutante sur l'Etat impartial. C'est ainsi... mais il faut reconnaitre aussi que ni les autres candidats n'ont porté la question écologique, ni les journalistes et commentateurs.

 

Mon espoir demain, si François Hollande est élu, est que l'on puisse apprendre à travailler entre écologistes et socialistes pour pousser au changement de culture de la gauche sociale-démocrate PS, et l'amener à considérer le changement radical de contexte que nous vivons. Nous devons et nous pouvons changer de modèle de développement sans pour autant renoncer à un modèle de propérité et de bien-vivre. Il faudra faire face

- au changement climatique et ses conséquences inédites et sans nulles autres pareilles, conséquences que paieront les plus pauvres de la terre et les plus modestes chez nous

- à la 6ème extinction des espèces entamée avec la perte drastique de biodiversité, entraînée par l'urbanisation anarchique, la fragmentation des espaces naturels, la déforestation, les pesticides et renforcée par le changement climatique

- au pic pétrolier et la raréfaction de toutes les ressources essentielles : pétrole, gaz, uranium, lithium et toutes ces terres rares si importantes pour nos produits de hautes technologies

- à la crise alimentaire, aggravée par le changement climatique, la spéculation des cours des matières premières agricoles, la concurrence entre les cultures pour nourrir les hommes et celles pour nourrir les animaux liée à nos excès de consommation carnivore, la concurrence entre les cultures alimentaires et les agrocarburants, l'accaparement des tetres agricoles par les fonds de pensions ou les grands pays émergents ou riches, les risques sur le patrimoine génétique et les espèces originales liés aux OGM, la confiscation du vivant par les grandes firmes agroalimentaires

- à la crise sanitaire mondiale, où certains manquent de tout pour manger et se soigner, tandis que d'autres gavés de malbouffe peu chère mais destructrice voient leur santé se dégrader par le diabète, l'obésité, les maladies cardiovasculaires, les cancers des additifs chimiques et des pesticides

- aux migrations : il y a et il y aura des réfugiés climatiques, un droit international devra pouvoir réguler les accueils, les transhumances, les solidarités et leurs coûts. Oui demain les personnes humaines devront pouvoir se déplacer sur terre au moins aussi bien que les capitaux, parce que l'homme est libre et que sur notre planète commune, nous sommes chacun responsables et citoyens du tout

Rédigé par myriamcau.fr

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

deffa 20/03/2014 18:49

plus d'une année après toujours d'accord avec les louanges de ce type qui est au plancher dans le sondages !!

Mathieu Flipo 03/05/2012 22:34

Merci Myriam, cela résume bien mon état d'esprit, je le diffuse ...